Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Le Porte-parole de la MINUSCA rappelle les activités menées


Bangui, 29 sept. (ACAP) -Le Porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilité en Centrafrique (MINUSCA), Vladimir Montéiro a rappelé mercredi 29 septembre 2021 à Bangui, les activités menées sur le territoire centrafricain dans la semaine du 22 au 28 sept dernier, lors de sa traditionnelle conférence de presse.



Vladimir  Monteiro a indiqué que huit prisons sur dix opérationnelles dans le pays ont reçu  des vaccins contre la COVID-19 notamment la maison d’arrêt de Ngaragba, du Camp de Roux, la prison pour femmes de Bimbo, de Bambari, de Paoua, de Berbérati, de Bouar et de Bangassou.
 
Selon le Porte-parole, la MINUSCA a soutenu un atelier conjoint qui a été organisé par l’Organisation des Nations-Unies pour la lutte contre la drogue et le crime(ONUDC), dans le  but de renforcer  les capacités des forces de  sécurité intérieure (FSI).
 
Vladimir Monteiro a constaté que la situation des droits de l’Homme en République Centrafricaine s’est détériorée entre le 21 et le 27 septembre 2021, avec 48 incidents d’abus et des violations des droits de l’homme et du droit  international humanitaire.
 
Il  a daclaré que le 21 septembre dernier, le bureau de la MINUSCA de Bangui  a organisé conjointement avec la section de violences sexuelles liées aux conflits de la MINUSCA, une mission à Boali (80 km de Bangui), pour le suivi des incidents de viols et d‘autres  formes de violences sexuelles commis par les éléments de la coalition  des patriotes centrafricains (CPC).
 
 Concernant  la protection des enfants, 139 cas graves de violations des droits des enfants, dont 132 commis par les groupes armés ont été documentés  par la MINUSCA et condamnées.
 
« La section de protection de l’enfant de la MINUSCA avec L’UNICEF et d’autres partenaires ont procédé à  la vérification des enfants (filles et garçons) qui ont été recrutés par FPRC  et l’UPC, dans la Haute-Kotto », a ajouté le Porte-parole de la MINUSCA.
 
Le Porte-parole de la force, Major Ibrahim Atikou, a quant à lui, présenté la situation sécuritaire qui selon lui, semble relativement calme.  
 
Il faut noter que cette conférence de presse hebdomadaire a été conjointement animée par Vladimir Monteiro Porte-parole de la MINUSCA, le capitaine Agba  Mazalo, Porte-parole de la police et Major Ibrahim Atikou, Porte-parole de la force.
 

 

Jeudi 30 Septembre 2021
Jonas BISSANGUIM / ACAP.

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Marcellin NGONDA / ACAP | 12/10/2021 | 527 vues
00000  (0 vote)
1 sur 32