Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Le Porte-parole de la MINUSCA fait le point des activités de sa mission du 5 au 11 mai 2022


Bangui, le 11 mai (ACAP) - Le Porte-parole de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation en Centrafrique (MINUSCA), Vladimir Monteiro a fait le compte rendu des activités réalisées par la mission, mercredi 11 mai 2022, lors de la conférence de presse hebdomadaire de la MINUSCA assisté des porte-paroles de la force et celui de la police.



Vladimir Monteiro a affirmé lors de cette conférence de presse que la MINUSCA et la hiérarchie des Forces de défense et de sécurité de la République centrafricaine ont effectué une opération conjointe, le mardi 10 mai 2022 à Bambari, pour trouver des réponses aux préoccupations sécuritaires de la population de Mingala dans la Sous-préfecture de la Basse-Kotto.

 Selon lui, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies en RCA et cheffe de la MINUSCA, Valentine Rugwabiza a justifié ladite opération par  l’obligation de protection qui est confiée par le Conseil de sécurité des Nations-Unies à la mission onusienne en Centrafrique.
 
  « Cette mesure donne la légitimité aux forces de la MINUSCA de revoir de temps en temps le mode opératoire dont la robustesse se fera désormais sentir à chaque fois que le besoin de neutraliser toute menace contre les populations civiles se fera sentir ; que nous sommes obligés de protéger la population en conformité avec le  mandat et conjointement avec les Forces de défense et de sécurité nationale », a-t-elle souligné.
 
Selon Vladimir Monteiro, cette opération conjointe a été lancée pendant la visite de terrain à Bambari de Valentine Rugwabiza accompagnée du commandant de la force de la Mission, le général de corps d’armés, Daniel Sidiki Traoré, du chef de la Composante police de la Mission, le Commissaire de police Christophe Bizimungu, ainsi que du chef d’Etat-major général des forces armées (FACA), le général Zéphyrin Mamadou, du Directeur général de la police centrafricaine, le contrôleur général de police, Bienvenu Zokoué et du Directeur de la gendarmerie nationale, Général Ulrich Dépôt.
 
Il a poursuivi pour annoncer que lors de l’inauguration de l’exposition-photo « Photo » lundi 09 mai dernier  à Bangui, la Représentante spéciale a annoncé l’engagement de la MINUSCA auprès des femmes centrafricaines actrices de la paix. Elle appelle toutes les femmes à œuvrer pour la restauration de la paix dans leur pays et à rester activement engagées en évoquant une forte mobilisation et leur soutien au processus de paix, au processus de l’Accord Politique de Paix et de Réconciliation et aux travaux du Dialogue républicain.

Sur le volet de la justice, le Porte-parole de la MINUSCA a appuyé une mission de terrain de l’Observatoire Centrafricain sur la Justice transitionnelle et de la Commission Vérité Justice Réparation et Réconciliation (CVJRR) à travers un  atelier  de formation organisé à l’intention de 30 acteurs sociaux dont 17 femmes sur le thème « Mieux connaitre la CVJRR pour mieux contribuer au processus de réconciliation ».
 
Pour les projets à impact rapide, cinq projets ont été lancés par la MINUSCA dans la semaine écoulée. Il s’agit des travaux de construction de la Mairie de Yoro Samba Bougoulou, dans la Préfecture de Baoro, Nana-Mambéré et de la réhabilitation de la Mairie de Carnot, dans la Mambéré-Kadéi. Ces deux projets ont pour but de soutenir la restauration de l’autorité de l’Etat, les prochaines élections locales et le processus de décentralisation dans l’Ouest de la RCA.

Il a confirmé que dans le cadre de la protection de l’enfant, la MINUSCA a effectué une activité de sensibilisation auprès de 15 membres de groupes d’auto-défense dont 4 femmes ainsi que 20 membres du comité local de paix et de réconciliation de Rafai. Sur les 6 cas graves de violation des droits de l’enfant et la promulgation de la loi N°20.014 du 15 juin 2020, portant code de protection de l’enfant en RCA. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la campagne « Agir pour protéger les enfants ».

Il faut noter que cette traditionnelle conférence de presse a été animée conjointement avec les porte-paroles de la MINUSCA, de la Police et celui de la Force.
 

Jeudi 12 Mai 2022
J. Puissance de Dieu ABADJAKA/ ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Marcellin NGONDA / ACAP | 12/10/2021 | 10748 vues
00000  (0 vote)
1 sur 32