Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Le Conseil Economique et Social poursuit ses travaux en plénière avec les présidents des institutions


Bangui, 17 fév. (ACAP) – Le Conseil Economique et Social (CES) a poursuivi mardi 16 février 2021 à Bangui, ses travaux de la 1ère session ordinaire de l’année en plénière avec quelques présidents des institutions du pays et la plateforme religieuse, sur la problématique de la démocratie, de la consolidation de la paix et de la relance économique en Centrafrique.



Dans sa présentation, le Président du Conseil National de la Médiation, Jacques Bosso a révélé que la République Centrafricaine a connu des tribulations, dues au peu de crédit qu’on accorde à certaines valeurs.
 
Jacques Bosso a insisté sur deux types de paix que les Centrafricains doivent beaucoup y travailler : C’est la paix active, qui nécessite une transformation collective et institutionnelle, où des valeurs sont inculquées à travers l’éducation et la formation.
 
Le Président de ladite institution a souhaité que lorsqu’il y a des conflits dans le pays, il faut chercher à connaitre les racines pour y s’attaquer afin de trouver une solution durable, ceci pour éviter des crises à répétition.
 
Le Président du Haut Conseil de la Communication (HCC), José-Richard Pouambi, a quant à lui, indiqué que dans sa mission de régulation, son institution est garante de la protection de la liberté de la presse et veille sur la diffusion des émissions sur la culture de la paix, de la démocratie ainsi que les informations favorisant le développement socio-économique.
 
Selon José-Richard Pouambi, l’objectif recherché par son institution est d’appeler les autorités politiques de tout mettre en œuvre pour exécuter l’activité contenue dans le plan national de la prévention de l’incitation à la haine et à la violence et de consolider la paix en Centrafrique.
 
Pour le Cardinal Dieudonné Nzapalaïngua, l’un des représentants de la plateforme religieuse, « la diversité que nous composons en Centrafrique avec les cultures, les tributs et les sources de richesses, est complémentaire pour nous et non une source de division ».
 
Selon le Prélat, quand le peuple est uni, le plus souvent, le malin amène le désordre. Le peuple centrafricain doit être vigilant au nom d’un idéal qu’il s’est fixé pour consolider la paix.
 
Il convient de rappeler que les travaux de la 1ère session ordinaire de l’année du Conseil Economique et Social vont se poursuivre avec les examens et adoptions des rapports et prendront fin le 23 février prochain.
 

 

Mercredi 17 Février 2021
Chastelle Lémet / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
POLITIQUE
Marcellin NGONDA /Acap | 17/02/2021 | 150 vues
00000  (0 vote)
1 sur 28

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur