Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

La MINUSCA dans son mandat de promotion et de protection des droits de l’Homme

Bangui, 4 mai. (ACAP) – Le Porte-parole de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), Vladimir Montéiro, a déclaré mercredi 05 mai 2021 à Bangui, que la MINUSCA a toujours été dotée d’un mandat de promotion et de protection des droits de l’Homme, lors de conférence de presse hebdomadaire.



Cette conférence de presse hebdomadaire a permis au Porte-parole de la MINUSCA de présenter les actions réalisées par ladite institution onusienne dans la semaine du 29 avril au 4  mai dernier.
 
Vladimir Montéiro a fait savoir que suivant son mandat dans le cadre des élections, la MINUSCA a assuré la formation des membres des bureaux de vote qui a débuté le mardi 4 mai dernier par le recyclage pendant deux jours des formateurs nationaux à Bangui.
 
« Cette formation se poursuivra jusqu’au 19 mai, avec les membres des démembrements de l’Autorité Nationale des Elections (ANE) », a-t-il ajouté.
 
Selon le Porte-parole, la division de l’assistance électorale de la MINUSCA continue d’appuyer les préparatifs pour lesdits scrutins, par la distribution des cartes d’électeur jusqu’au 23 mai, jour des élections pour ceux qui n’ont pas encore eu leur carte.
 
 
En ce qui concerne l’aspect des droits de l’homme, Vladimir Montéiro a indiqué qu’entre le 27 avril et le 3 mai 2021, 10 incidents d’abus et de violations qui a fait 22 victimes documentées par la division des Droits de l’homme de la MINUSCA.
 
 
« S’agissant de la protection de l’enfance, la MINUSCA a documenté trois violations graves des droits de l’enfant entre le 23 et le 29 avril, dont un meurtre, un cas de mutilation et un cas de violence sexuelle », a-t-il relevé.
 
Interrogé sur les exactions perpétrées par les forces armées centrafricaines et leurs alliés sur les populations civiles, le Porte-parole a annoncé que l’enquête sur lesdites exactions ne tire pas encore une conclusion. 
 
 
Il convient de noter que lors de cette conférence hebdomadaire, le Porte-parole de la MINUSCA a été entouré des deux porte-paroles, le Lieutenant-Colonel Hassan Hakaoui de la force et le Commissaire Serge Ntolo Minko de la police.
 
 

Jeudi 6 Mai 2021
Nathan de Saint Stéphane ENGOMBE / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
POLITIQUE
Marcellin NGONDA /Acap | 16/03/2021 | 348 vues
00000  (0 vote)
1 sur 29

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur