Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

La Journée mondiale de l'enfance, différente pour l'Afrique du Sud (PAPIER D'ANGLE)

JOHANNESBURG, 19 novembre (Xinhua) -- La Journée mondiale de l'enfance, célébrée à travers le monde le 20 novembre, est différente pour l'Afrique du Sud, où des milliers d'enfants connaissent peu l'enfance au sens habituel du terme.



Le sida les a privés de cette opportunité en leur enlevant leurs parents, leur laissant la charge de nourrir leur famille.

"L'Afrique du Sud a 118.500 enfants vivant dans 66.500 familles avec des enfants comme chefs de famille, soit 0,7% du nombre total d'enfants et 0,6% du nombre total des familles du pays", indique un rapport soumis l'année dernière par le Centre d'études juridiques appliquées auprès de l'université de Witwatersrand à Johannesburg.

"Bien que le gouvernement sud-africain et la Constitution soient considérés comme éclairés, les familles touchées par le sida souffrent encore des effets de la stigmatisation sociale", ont indiqué Zamani Maqoko et Yolanda Dreyer, du département de la théologie pratique de l'université de Pretoria, dans une récente recherche.

Selon eux, jusqu'à la fin de l'année 2002, 14 millions d'enfants sont devenus orphelins au niveau mondial en raison de la pandémie du sida, dont la plupart sont devenus chefs de familles. La situation les ayant obligé à abandonner leurs études et à trouver un emploi pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs frères et soeurs.

"La désinformation, l'ignorance et le préjudice limitent la volonté de la communauté d'offrir de l'aide aux orphelins ayant souffert du sida", ont indiqué les chercheurs.

Les chercheurs ont trouvé que, dans plusieurs cas, les orphelins touchés par le sida/VIH ont été tellement méprisés, discriminés et isolés, qu'ils ont préféré rester à l'écart de l'école. Leur situation misérable a eu un impact négatif sur l'éducation des enfants orphelins, avec les familles décimées par le sida trouvant qu'il est difficile de payer même les frais de l'éducation primaire.

Beaucoup d'expériences des orphelins du sida peuvent être considérées traumatiques. Le traumatisme est très répandu dans la société et peut avoir de graves répercussions non seulement sur ceux qui y sont exposés, mais aussi sur ceux qui offrent de l'aide. Même les organisations créées pour aider les survivants peuvent être sérieusement affectées, à moins qu'elles ne mettent en place des mécanismes pour s'occuper d'elles-mêmes.

"La grossesse chez les adolescentes est un indicateur important de la situation des adolescentes, notamment en ce qui concerne ses effets sur la scolarisation. En 2002, au total 66.000 adolescentes auraient été enceintes, ce qui a été la raison principale pour la faible fréquentation scolaire des filles", a souligné Pali Lehohla, statisticien général de l'Agence des statistiques de l'Afrique du Sud.

Selon les statistiques rendues publiques en juillet dernier, le nombre total des nouvelles infections du VIH a totalisé 413.000 en 2009 en Afrique du Sud, dont 59.000 enfants. Quelque 106.000 enfants auront besoin du traitement anti-rétroviral contre le sida cette année.

Le 20 novembre 1989, l'Assemblée générale de l'ONU a adopté la Convention sur les droits de l'enfance et l'a ouvert aux signatures. Jusqu'en décembre 2008, 193 pays ont ratifié la Convention, dont tous les pays membres de l'ONU, à l'exception des Etats-Unis et de la Somalie.

Jeudi 19 Novembre 2009
Par Martin WILLIAMS et LI Jianmin

Procès Jean-Pierre Bemba | Journée Universelle de l'enfant


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Acap Rédaction | 20/07/2021 | 233 vues
00000  (0 vote)
1 sur 31

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur