Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

La Cour criminelle condamne Charly Dimbélé, Gabin Dimbélé et Kévin Gbakambo à 20 ans de travaux forcés

Bangui, 12 oct. (ACAP)-Le Président de l’audience de la Cour criminelle, Rock Alfred Ngoumbré, en répression, a condamné vendredi 11 octobre 2019 à Bangui, à la peine de 20 ans de travaux forcés les trois accusés Charly Dimbélé, Gabin Dimbélé, et Kévin Gbakambo, tandis que Alfaki Dimbélé est condamné à cinq ans d’emprisonnement ferme. Par contre, ladite cour criminelle a acquitté Hervé Kotté au bénéfice de doute, tous poursuivis pour sept chefs d’accusations dont assassinat.



La Cour criminelle a acquitté l’un des prévenus, Kotté Hervé au bénéfice du doute de toutes les infractions notamment assassinat, fabrication illégale d’arme à feu, association des malfaiteurs, rébellion, incendies volontaires, détention illégale d’arme et minutions de guerre.
 
Elle a acquitté les accusés Dimbélé Charly, Dimbélé Gabin et Gbakambo Kevin de tentative d’assassinat et de fabrication illégale d’arme à feu, et les a déclarés coupables des délits de crime suivants : association des malfaiteurs, assassinats, rébellion, incendies volontaires, détention illégale d’arme et minutions de guerre, des crimes prévus et punis par certains articles du code pénal entre autres 53,58, 411et 412.
 
Le Président de l’audience a condamné  Gabin Dimbélé, Alfaki Dimbélé, et Kévin Gbakambo à verser à chaque famille des trois chinois décédés, la somme de 20 millions de francs CFA à titre de dommage et intérêt.
 
Signalons que l’avocat général, Eric-Didier Tambo, dans son réquisitoire a retenu la peine des travaux forcés à perpétuité pour les cinq accusés. La partie civile, pour sa part, a demandé la somme de 30 millions de F.CFA pour chaque famille des victimes.
 
Le conseil de la défense des accusés, composé de trois avocats ont unanimement plaidé la clémence de la Cour pour la condamnation de leurs clients.
 
Il convient de noter que les faits se sont produits en octobre 2018 dans la Sous-préfecture de Sosso Nakombo, précisément dans les locaux de la gendarmerie de la localité où trois ressortissants chinois ont été assassinés.
 
 

Samedi 12 Octobre 2019
Jb / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
ECONOMIE
Acap Rédaction | 01/10/2019 | 344 vues
00000  (0 vote)
1 sur 8

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur