Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
     

La COBAC promeut les nouveaux dispositifs du paiement de crédit en zone CEMAC

N’djaména, 23 juillet (ACAP) - Le président de la commission bancaire en Afrique centrale (COBAC) et gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli, a ouvert, lundi 22 juillet 2019 à N’djamena, au Tchad, le séminaire de diffusion du nouveau dispositif de réglementation des services de paiement dans la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC).



M. Abbas Mahamat Tolli au centre, à la tribune officielle
M. Abbas Mahamat Tolli au centre, à la tribune officielle

Ce séminaire, organisé du 22 au 25 juillet prochain à l'intention d'environ 250 participants venus des pays de la CEMAC et d'ailleurs, a pour objectif de faciliter une meilleure appropriation des nouveaux textes par l’ensemble des acteurs du secteur financier.
 
Lesdits textes concernent la protection des fonds, les normes des enchères et les dispositions réglementaires visant la lutte contre le blanchiment des capitaux au profit du terrorisme.
 
Dans son discours d'ouverture, M. Mahamat Tolli a indiqué que "cette session marque la fin du processus d’adoption du nouveau cadre réglementaire visant à enrichir les services de paiement dans la zone CEMAC et à échanger à nouveau sur les réformes qui s’y rapportent.
 
"L'engagement à moderniser le secteur bancaire dans la zone CEMAC, a poursuivi M. Mahamat Tolli, trouve l’essentiel de ses motivations dans le constat d’obsolescence du corpus réglementaire de la COBAC en place depuis les années 1990 et la fragilité du cadre macroéconomique de la quasi-totalité des Etats membres".
 
Raison pour laquelle, a conclu le gouverneur, "le plan stratégique 2019-2021 du secrétariat de la COBAC a été élaboré pour renforcer la qualité de la supervision bancaire et surtout de faire entrer l’organe de supervision bancaire de la CEMAC dans une nouvelle dynamique, permettant de faire face aux importants défis liés à la supervision du secteur financier.
 
Intervenant à son tour, M. Ali Chaïbou, Directeur national de la BEAC de la République centrafricaine, a précisé qu'à compter de ce séminaire, "les différents acteurs financiers seront au même niveau d’information aux fins de promouvoir le paiement par la téléphonie mobile, dispositif qui exige une réglementation de l’environnement bancaire".
 
Toujours selon lui, "la diffusion de ce nouveau dispositif va générer des avantages, qui sont l’inclusion financière et le déclic de l’économie dans la sous-région de la CEMAC.
 
A l'ouverture de cette session de N'djaména, trois thématiques ont été inscrits à l'ordre du jour. Ce sont : les conditions d’accès à la profession de prestataire de services de paiement, les conditions d’exercice de la profession de prestataire de service de paiement et les modalités de supervision et de surveillance des prestataires de service paiement.
 
Depuis le début de la décennie 2000, l’autonomisation et l’information des opérations bancaires dans la zone CEMAC ont connu un essor dans le domaine des systèmes et moyens de paiement. Partant, la modernisation des infrastructures de règlement est promue par la BEAC, à travers les systèmes de paiement, les établissements de crédits et de microfinance, lesquels ont développé des services de paiement en s’appuyant sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication.
 
Les innovations technologiques ont favorisé une métamorphose de la configuration du marché des services de paiement dans la CEMAC, qui permettent aujourd’hui de réaliser des transactions.
 
Les textes d’application de règlement, relatifs aux modalités d’agrément et aux normes de paiement ont été adoptés par la Commission bancaire lors de la session ordinaire d'avril 2019.


Lundi 22 Juillet 2019
Ad/acap

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
Défilé du personnel féminin de l'armée de terre
Défilé des chars  de la Garde Presidentielle
Le feu de brousse
Les déplacés du site de la minusca situé au  pk 8 de BAMBARI  sont en fuite
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 1724 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur