Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Consensus autour de la poursuite de la mise en œuvre de l'Accord de partenariat avec l'Union Européenne

Bangui, 11 déc. (ACAP) - La ministre de l’Environnement, des Eaux, Forêts, Chasse et Pêche, Arlette Sombo-Dibélé, a regretté, lors d'une réunion vendredi 9 décembre 2016 à Bangui, que la mise en œuvre de l’Accord de Partenariat Volontaire dans le cadre de l’Application des Règlementations Forestières, Gouvernance et les Echanges Commerciaux (APV/FLEGT), ait été reléguée au second plan à cause de la crise en République Centrafricaine.



Les participants autour de la Ministre de l'environnement pour une photo de famille
Les participants autour de la Ministre de l'environnement pour une photo de famille
L’objectif de cette 3ème réunion du comité de mise en œuvre de l'accord est de contribuer à la remobilisation de toutes les parties, administration, secteur privé et société civile, autour de la relance de la mise en œuvre de l’APV/FLEGT signé entre l’Union Européenne et la République Centrafricaine.
 
Pour Arlette Sombo-Dibélé, l’aide-mémoire édictée à l’issue de la réunion devra permettre au gouvernement de la République Centrafricaine de faire en sorte que le bois produit dans le pays puisse accéder sans contrainte au marché européen.
 
Au cours de cette session, les intervenants ont échangé sur les priorités et perspectives en matière de législation forestière en République Centrafricaine, de même que le Programme Indicateur national (PIN) et les actions prioritaires à mener.
 
Pour rappel, le 28 novembre 2011, la République Centrafricaine et l’Union Européenne avaient signé un accord en vue de favoriser les échanges commerciaux du bois entre les deux parties.
 
Conformément aux dispositions dudit accord, deux organes ont été mis en place et ont eu pour mission le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre de l’accord.
 
Lesdits organes sont dénommés Comité Conjoint de Mise en Œuvre, organe suprême de l’Accord (CCMO), regroupant à la fois les parties centrafricaine et européenne, et le Comité Nationale de Mise en Œuvre et du Suivi (CNCMOS), composé essentiellement des acteurs nationaux.
 
Il est à noter que la République Centrafricaine fait partie des pays exportateurs du bois du bassin du Congo.
 

Dimanche 11 Décembre 2016
Alain Patrick MAMADOU/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
POLITIQUE
Acap Rédaction | 07/06/2022 | 8029 vues
00000  (0 vote)
1 sur 36