Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

Bank-Ki-Moon appelle les leaders mondiaux à renforcer la réduction des émissions de gaz à effet de serre

Marrakech, 16 nov. (ACAP) - Le Secrétaire général des Nations-Unies, Ban-Ki-Moon, a interpellé tous les chefs d’État réunis à Marrakech, y compris le futur président américain Donald Trump, pour qu’ils renforcent leurs ambitions en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, à l’ouverture de la réunion des chefs d’État ou de gouvernement à l’occasion de la 22ème Conférence des Parties (COP22) à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), mardi 15 novembre 2016, à Marrakech au Maroc.



L’objectif de ce sommet est de fédérer les initiatives afin de limiter en deçà de 2°C le réchauffement climatique, dont l’impact est désastreux et irréversible pour les hommes comme pour les écosystèmes.
 
D’après Ban-Ki-Moon, il est hors de question « de jouer avec le sort des générations futures ou de mettre en péril la survie des autres espèces qui partagent la planète terre ».
 
De cette assertion, il a recommandé que « les émissions mondiales devraient atteindre leur pic d’ici à 2020, puis décliner rapidement » et a appelé « l’élimination des subventions aux énergies fossiles que sont le pétrole, le gaz naturel et le charbon, dont l’exploitation participent pour une majeure partie à la pollution, afin d’accélérer la transition vers des énergies dites propres ».
 
Il a saisi l’opportunité pour exprimer sa gratitude au à l’endroit du souverain marocain, le Roi Mohamed VI, du gouvernement et du peuple de ce pays, pour avoir « pris la décision « d’accueillir la 22ème Conférence des Parties (COP22) à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC).
 
Le chef de l’Etat français François Hollande a, quant à lui, interpellé le nouveau locataire de la maison blanche, David Trump, pour qu’il respecte « les engagements pris dans le cadre de l’accord de Paris » de 2015, accord ratifié aujourd’hui par plus d’une centaine de pays, dont les Etats-Unis, et dont l’entrée en vigueur a été célébrée à Marrakech au Maroc.
 
Cette interpellation de François Hollande fait suite à la prise de position électoraliste de David Trump qui entend annuler l’accord de Paris ratifié par son prédécesseur, Barrack Obama, dans le souci de relancer la production du charbon américain.
 
Il est à noter qu’environ 80 chefs d’État ou de gouvernement étaient à Marrakech dans le cadre de la 22ème Conférence des partis sur les changements climatiques.
 
 
 
 

Jeudi 17 Novembre 2016
Alain-Patrick MAMADOU / ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Acap Rédaction | 20/07/2021 | 233 vues
00000  (0 vote)
1 sur 31

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur