Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

28è session du CAMES: 520 dossiers sur la table

Bangui, 12juil (ACAP) La 28ème session du Comité Consultatif Interafricain (CCI) du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) qui a ouvert ses travaux jeudi 13 juillet 2006 à l’hémicycle de l’Assemblée Nationale à Bangui va examiner 520 dossiers.



160 personnes provenant des 16 pays membres prennent part à cette session dont la cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre d’Etat à la Communication M. Jean Eudes Téya, représentant le Premier ministre Elie Doté.

Le Professeur Mamadou Moustafa Sall, Secrétaire Général du CAMES a indiqué que la 28ème session du CCI qu’abrite la capitale centrafricaine a pour objectif de définir les critères et de faire admettre les enseignants et chercheurs sur les listes des différents grades de compétence de l’enseignement supérieur tels Maître Assistant, Maître de Conférences, Professeur, Chargé de recherches, Directeur de recherches.

En effet, le Professeur Mamadou Moustafa a précisé que les 520 dossiers soumis à l’appréciation du CCI seront examinés en commissions par les différents organes du CAMES notamment les Commissions Techniques Spécialisées (CTS) et le Comité Consultatif Général (CCG) ou la conférence générale des recteurs des pays membres, selon les spécialités, durant les sept jours de travaux.

Ces différentes commissions examineront les dossiers selon le programme de reconnaissance et d’équivalence des diplômes défini en avril 2005 par le colloque de Dakar.

Le ministre d’Etat à la Communication M. Jean Eudes Téya a, quant à lui, rappelé la mission prépondérante du CAMES qui consiste à faire la promotion des enseignants et à organiser leur formation.

Il a également souligné les défis que le CAMES est appelé à relever, notamment la pénurie des moyens humains, financiers et matériels.Il a en outre apprécié à sa juste valeur le fait que le CAMES ait toujours cherché à valoriser les compétences endogènes.

Six enseignants centrafricains font partie des membres du CAMES et sont opérationnels dans les CTS et CCG. Huit dossiers centrafricains sont également soumis à l’examen des CTS pour la session en cours.

Depuis sa création le 7 février 1984, le siège du CAMES est installé à Ouagadougou au Burkina Faso. Son secrétaire général est le Professeur sénégalais Mamadou Moustafa Sall.

Vendredi 14 Juillet 2006
J. Soupou/Acap

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIETE
Marcellin NGONDA / ACAP | 12/10/2021 | 2583 vues
00000  (0 vote)
1 sur 32