Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
Inscription à la newsletter
acapnews@gmail.com
Plus d'informations sur cette page : http://https://www.acap.cf/
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE
 
     

​Ouverture dans le 5ème arrondissement de la maison de l’espoir

Bangui, 05 mars (ACAP)- Le ministre de l’économie du plan et de la coopération internationale, Felix Moloua, représentant personnel du premier ministre a présidé jeudi 05 mars, la cérémonie d’ouverture de la maison de l’espoir, situé dans le 5ème arrondissement de Bangui, en présence de la ministre de la Promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant, Aline Gisèle Pana et de l’ambassadrice de l’Union Européenne, Samuela Isopi.



Cette maison de l’espoir a pour objectif de contribuer à la prévention et la réduction de toutes formes de vulnérabilité des femmes, des filles et des garçons, améliorer la prise en charge holistique des survivants de Violence Basée sur le Genre.

Selon l’ambassadrice de l’Union Européenne Samuela Isopi, la maison de l’espoir offre plusieurs services qui vont de l’appui psychosocial, en passant par l’assistance psychologique à l’hébergement temporaire. Du développement des compétences ou encore à l’orientation professionnelle en assurant aussi la mobilisation, la sensibilisation et la formation des communautés pour la prévention de toute forme de violence et discrimination envers les femmes.

« Ce projet témoigne une fois de plus de l’importance et de l’intérêt que l’Union Européenne accorde à la promotion du genre et au processus d’autonomisation des femmes » a déclaré Samuela Isopi.

Pour la ministre de la Promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant, Aline Gisèle Pana, les conséquences de la crise militaro-politique de 2013 à fortement contribuer à la détérioration du tissu social et aux violations des droits humains dont les femmes et les enfants sont les principales victimes.

Elle reconnait que depuis la signature de l’accord politique de paix et de réconciliation, les violences basées sur le genre à régresser d’un cran, mais demeure encore un phénomène récurent au sein de la société centrafricaine.

"C’est pour cette raison que cette réalisation qui s’inscrit dans le cadre du plan de relèvement et de consolidation de la paix en ce qui concerne la fourniture des structures de base à la population et qui vise à susciter l’engagement et à renforcer l’efficacité de la coordination nationale entre les acteurs et partenaires de lutte contre les violences basées sur le genre est engagée".

Pour finir, la ministre Aline Gisèle Pana a exhorté la population environnante de la maison de l’espoir et les usagers de prendre soins de cette structure qui est une arme pour lutter contre toute sorte de discrimination.

Il convient de signaler que la maison de l’espoir est construite dans le cadre du projet Fonds Békou sur financement de l’Union Européenne.
 

Jeudi 5 Mars 2020
Karl Ngrebada/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME | MEDIAS | SECURITE


Galerie
VIDEOS
SOCIAL
Acap Rédaction | 20/04/2020 | 948 vues
00000  (0 vote)
1 sur 21

Les nouvelles officielles sur la République Centrafricaine

Partagez-nous sur