Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
     

Le Conseiller spécial Adama Dieng appelle à la vigilance face aux risques de génocide en Centrafrique

Bangui, 12 oct. (ACAP)-Le Secrétaire général adjoint, Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations-Unies pour la prévention sur le génocide, Adama Dieng, a animé, mercredi 11 octobre 2017 à Bangui, une conférence de presse au cours de laquelle il a appelé à la vigilance face aux risques de génocide en République Centrafricaine.



Le Conseiller spécial Adama Dieng (g), lors de la conférence de presse
Le Conseiller spécial Adama Dieng (g), lors de la conférence de presse
Adama Dieng a expliqué que le génocide ne se produit pas en un jour et qu’il y a des signes avant-coureur ou indicateurs qui risquent de déboucher sur un génocide s’ils ne sont pas maitrisés.
 
 La destruction systématique des habitations est inadmissible, a-t-il souligné, faisant référence au constat fait par lui-même à Bria et aux rapports sur des faits similaires enregistrés à Bangassou, Mobaye, Alindao, Bocaranga et Gambo.
 
Il a condamné avec force l’instrumentalisation et l’incitation à la haine ethnique et confessionnelle menées par les groupes armés et les milices ainsi que les hommes politiques assoiffés de pouvoir qui, selon lui, ne peuvent pas bénéficier d’une éventuelle amnistie sans passer devant la justice.
 
« Je formule ces mêmes condamnations pour les attaques perpétrées contre la MINUSCA et le personnel humanitaire dans la mise en œuvre de leur mandat en faveur de la population civile », a-t-il poursuivi.
 
Adama Dieng a invité le gouvernement centrafricain et toutes les parties concernées par ce conflit à s’engager sur la voie du dialogue suivant la feuille de route de l’Union Africaine qu’il considère être l’une des meilleures alternatives de sortie de crise.
 
Il convient de rappeler qu'arrivé en Centrafrique le 9 octobre dernier, Adama Dieng a rencontré les plus hautes autorités du pays et a promis de rendre compte fidèlement de ce qu’il a vu et entendu au Secrétaire général Antonio Guterres, attendu à Bangui le 24 octobre 2017.
 
 

Jeudi 12 Octobre 2017
Etienne Vikoma/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


Inscription à la newsletter
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 796 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3