Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
     

L'ancien ministre Sébastien Wénézoui dément l'implication des anti-balaka dans l'attaque de Bangassou

Bangui le 17 mai (ACAP) –Le Président du Collectif des Centrafricains pour la réconciliation(CCR), Sébastien Wénézoui, ancien ministre de l'Environnement, a réfuté, dans une déclaration, mercredi 17 mai 2017 à Bangui, les allégations selon lesquelles des anti-balaka feraient partie des groupes armés qui ont attaqué les villes de Bangassou et d'Alindao dans la semaine du 8 mai 2017.



"Les Ex Anti-Balaka et  autres groupes armés n’y sont pour rien dans  ces violences qui sont clairement une agression des mercenaires étrangers venus à la rescousse de certains hommes politiques qui  ont soutenu le Professeur Faustin Archange Touadera  aux élections et qui ne sont pas patients, avec des menées de déstabilisation du pays", a notamment déclaré l'ancien coordonnateur adjoint des miliciens anti-balaka.

  Il s'agissait pour lui d'exprimer la position de son collectif, qui regroupe aussi bien des anti-balaka que des ex-séléka,  sur les attaques des deux villes précitées.
 
"Autant  cette agression aveugle paraît ridicule et irresponsable, autant elle traduit le fait que certains hommes politiques de notre pays ne sont pas préoccupés par la souffrance du peuple centrafricain", a-t-il poursuivi, ajoutant que l'attaque de Bangassou est "impardonnable et poursuivable", et que « cette agression  contre la population de Bangassou  a causé des dégâts humains et  matériels poussant des hommes, des enfants, des personnes âgées à se réfugier dans la brousse ou en République démocratique du Congo".
 
 Selon lui, ces événements sont "provoqués pour freiner le processus de Démobilisation, Désarmement, Réintégration et Rapatriement (DDRR) et empêcher ainsi le décaissement des fonds promis par les bailleurs de fonds de la table ronde de Bruxelles".
 
Il a lancé une mise en garde aux mercenaires impliqués dans ces attaques de Bangassou et d’Alindao  que les anti-balaka et les autres groupes armés ne se laisseront pas faire et qu’ils se lèveront comme un seul homme pour défendre leur pays.
 
Sébastien  Wénézoui a enfin exhorté les musulmans et chrétiens du km5, à Bangui, ainsi que ceux des provinces de continuer d’observer  le vivre ensemble et la réconciliation nationale.
 
La sortie de l'ancien coordonnateur adjoint des miliciens anti-balaka intervient 4 jours après l'attaque de la ville de Bangassou par des hommes armés non identifiés, laquelle a fait, selon un bilan provisoire, 32 morts et 44 blessés parmi les civiles et les casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) dont le bureau régional a été pris pour cible par les assaillants.

 

Mercredi 17 Mai 2017
Jonas Bissanguim/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 651 vues
11111  (4 votes)
POLITIQUE
Selekon Sylvain | 29/01/2014 | 2422 vues
11111  (3 votes)
Sommet des Objectifs du Millénaire pour le Développement
Acap | 21/09/2010 | 2928 vues
00000  (0 vote)