Connectez-vous S'inscrire
AGENCE CENTRAFRICAINE DE PRESSE- République Centrafricaine, Bangui
     

L’Expert national Moïse Zami présente le plan de relèvement de la RCA devant le Conseil économique et social

Bangui, 7 août (ACAP)- Le Secrétaire permanent intérimaire du Plan de relèvement de la République Centrafricaine (RCPCA), Moïse Zami, a présenté, lundi 7 août 2017 devant les membres du Conseil économique et social (CES) réunis en session à Bangui, une communication sur le thème : « le RCPCA et la table ronde de Bruxelles : enjeux et perspectives pour chaque entité au CES ».



Ce plan comporte 3 axes prioritaires et 11 objectifs stratégiques en vue de répondre aux visions des nouvelles autorités politiques issues  des consultations électorales de 2016, a-t-il expliqué.
 
Selon lui, il s'agissait d'avoir un Centrafrique sûr où les populations cohabitent en paix dans le respect mutuel et travaillent ensemble à la construction d’une nation digne d’un Etat qui recouvre sa légitimité.
 
Il a assuré son auditoire que la mobilisation des ressources attendues de la table ronde de Bruxelles avance positivement  puisque le gouvernement se bat pour que l’on passe des annonces aux prévisions de décaissement et enfin au décaissement proprement dit grâce à l'identification, à ce jour, de plus de 150 projets provenant des départements ministériels, des ONG et du secteur privé.
 
L’orateur a aussi indiqué que parmi ces engagements, il y a une part réservée au développement et une autre consacrée aux actions humanitaires compte tenu de la situation intenable des déplacés internes, voire des réfugiés.
 
Le modérateur, Maxime Balalou, a indiqué aux conseillers que leur rôle dans ce processus de mobilisation est primordial, car si les Centrafricains sont sérieux dans la gestion de la chose publique, le pays peut mobiliser au-delà des engagements pris à Bruxelles.

Après l'exposé de Moïse Zami, beaucoup de contributions ont visé à renforcer la stratégie de communication autour du RCPCA afin d’expliquer à la population les retombées de ces nombreuses annonces faites à Bruxelles.
 
Il convient de rappeler qu'après 3 années de transition, le gouvernement issu des élections générales de 2016 a présenté devant les bailleurs de fonds réunis à Bruxelles, en Belgique, le 17 novembre 2016 un plan de relèvement pour lequel il a enregistré des promesses de financement à hauteur de 2,2 milliards de dollars.
 

 

Lundi 7 Août 2017
Etienne Vikoma/ACAP

POLITIQUE | ECONOMIE | SOCIAL | DOSSIERS | CULTURE | SPORTS | ENVIRONNEMENT | VIH/SIDA | EDUCATION | DEVELOPPEMENT RURAL | SOCIETE | RELIGION | INTERNATIONAL | AFRIQUE | HUMEUR | GRANDE INTERVIEW | HUMANITAIRE | DROITS DE L'HOMME


Inscription à la newsletter
VIDEOS
POLITIQUE
| 30/01/2015 | 796 vues
11111  (4 votes)
1 sur 3